Comment préparer le cheval à l’effort et gérer au mieux sa récupération musculaire ?

Dans toutes les disciplines, équestres ou hippiques, les résultats sont dépendants de l’état de forme du cheval. La génétique, l’entraînement et la nutrition constituent des paramètres indispensables à maîtriser. Mais ils peuvent ne pas suffire à l’expression de tout le potentiel du cheval. C’est ici qu’entrent en jeu l’échauffement musculaire et la récupération de l’appareil locomoteur. Pourquoi est-il important de le soutenir et comment procéder ?

 

Avant l’effort : l’échauffement musculaire du cheval

Comme son nom l’indique, l’échauffement permet la montée en température du corps du cheval. L’objectif est de mobiliser les muscles et les articulations afin d’éviter les claquages, tendinites et autres pathologies de l’appareil locomoteur. Durant cette phase, l’appareil cardio-vasculaire est également mobilisé. Au-delà de l’échauffement, cette étape permet aussi de conditionner psychologiquement le cheval comme le cavalier à la compétition et au nouvel environnement dans lequel ils vont évoluer.

La réussite de cette étape clé nécessite du temps car elle doit être progressive. Dans les sports équestres (CSO, CCE, endurance), elle a lieu sur la carrière de détente. Dans les sports hippiques (galop, trot …), elle est réalisée durant les heats sur l’hippodrome. Il est intéressant de précéder cette phase par des massages avec des gels chauffants qui vont accélérer la montée en température des muscles et des articulations. Il est important de s’assurer que ces produits ne sont pas à base de capsaïcine. Celle-ci peut en effet rendre les chevaux positifs au contrôle anti-dopage.

 

Après l’effort : la récupération du cheval

application argile membre cheval
Application d'argile

Récupération active
Après la forte mobilisation des chevaux, il faut favoriser la récupération. On distingue dans ce cadre la récupération active de la récupération passive. La première passe généralement par un trotting non soutenu à une allure cadencée. Celle-ci va permettre l’élimination des toxines (acide lactique, urée…) et le retour à la normal de la ventilation et du rythme cardiaque. Cette étape est indispensable pour éviter les courbatures voir des pathologies comme les myosites (ou coup de sang).

Récupération passive
Elle se fait par le biais de massages et l’application de produits de soins externes. L’utilisation de produits chauffants et/ou de lampes infra-rouges permet de favoriser le drainage et donc l’élimination durant la phase de massage. Après cette première étape, l’application d’emplâtre sur les tendons permet de réduire les inflammations en absorbant les liquides inflammatoires. L’utilisation de ce type de produits a donc pour objectif de resserrer les tissus (propriétés astringentes) afin de prévenir l’apparition de certaines tares molles (molette par exemple). On retrouve dans ces emplâtres des argiles prêtes à l’emploi ou à diluer à l’eau. Elles se caractérisent par leurs origines (marines, terrestres), leurs teneurs en oligo-éléments et éventuellement leur supplémentation. L’argile des îles Chausey est reconnue pour sa richesse naturelle en minéraux. Ces cataplasmes peuvent être laissés à l’air libre ou bien être contenus sous papier ou film plastique et des bandes de repos. Une fois sèche, le lendemain de l’application par exemple, l’argile pourra être rincée à l’eau pour la retirer des membres des chevaux.

chevaux course hippodrome Laval

Les gels refroidissants constituent une alternative à ces cataplasmes. Ils s’appliquent sur les tendons comme l’argile et vont permettre de resserrer les tissus grâce à leur propriété astringente. L’avantage de ce type de produit est qu’il ne nécessite pas de rinçage prolongé comme l’argile.

La thérapie par le froid ou cryothérapie est également utilisée lors de la récupération. Elle peut se faire par l’application de poche de froid ou par l’utilisation de moyens plus élaborés comme la cryothérapie gazeuse. Son efficacité a notamment été prouvée tant sur la récupération musculaire, afin d’éviter les crampes, que tendineuse afin de réduire les risques de tendinites. L’utilisation de la cryothérapie gazeuse nécessite une formation spécifique pour sa réalisation.

 

Bien gérer la préparation à l’effort et la récupération est indispensable pour garantir la performance et la longévité des chevaux athlètes. Retrouvez l’ensemble de nos solutions à usage externe chez nos distributeurs : argile, poudre de France et notre gamme de gels.

 

A découvrir

THERMOGEL
Gel chauffant
  • ARGILE DES ILES CHAUSEY
    Récupération des membres
  • PASKAFRESH
    Gel refroidissant
  • PASKAMINE
    Aliment minéral pour les chevaux athlètes