Préparer le poulinage pour la jument poulinière et son poulain

Le poulinage est un évènement clé pour tous les éleveurs de chevaux. C’est le moment où se concrétise le choix réalisé 11 mois auparavant sur l’étalon à associer à leur poulinière. Tant pour le bien-être de la poulinière que pour la vivacité du foal, ce moment doit être suivi avec une grande attention.

 

Chez le cheval, la gestation dure normalement 11 mois. Dans les faits, le poulinage survient de 320 à 360 jours après la fécondation. Tous les éleveurs sont conscients de la difficulté de connaître la date précise. Dans 80% des cas, il a lieu la nuit.

 

La préparation du poulinage : une des clés de sa réussitePouliniere naissance foal poulain

Il est important de préparer le box ou la stabulation dans lequel le poulain va naître. La litière,  en copeaux ou paille, doit être régulièrement renouvelée pour garantir les meilleures conditions  du poulinage. Cela permettra d’éviter le développement des pathogènes issus des crottins ou le dégagement d’ammoniaque provenant de l’urine. Dans ce cadre, l’utilisation de produits asséchants permet de capter et sécher l’ammoniaque et d’aseptiser le box.

Il existe un certain nombre d’indicateurs à suivre pour connaître la date du poulinage. La mamelle gonfle, elle produit ensuite des sécrétions transparentes puis jaunâtres pour finir lactécente. Le taux de calcium ou pH de ces sécrétions peut être mesuré pour mieux connaître l’évolution précise. La durée entre ces observations et le poulinage est cependant très variable. Seule une surveillance accrue peut permettre de déceler la date effective.

 

Comment sécuriser les premières heures de vie du foal ?

Le poulain naît sans immunité propre. Pour qu’il acquière une immunité passive, la prise du colostrum [1] doit avoir lieu le plus tôt possible. Au bout de 24 heures, les immunoglobulines [2] qu’il contient ne passent plus la barrière intestinale. Il est donc crucial que la prise colostrale soit réalisée très rapidement (idéalement dans les 6 heures) et en quantité et qualité suffisante (minimum 1L et IG > 60 g/L). Les deux graphiques ci-dessous le démontrent.

graphique immunité foal
Evolution de la capacité d’absorption intestinale des IgG colostrales du foal et de leur concentration dans le colostrum de la jument poulinière.

 

graphique immunité foal
Evolution de l’immunité propre du foal et de son immunité induite, issue du colostrum de la poulinière.

 

Le poulain naît également sans flore digestive. Il est primordial de favoriser le développement de la flore bénéfique au détriment de la flore pathogène. Pour ce faire, il  est recommandé de compléter le colostrum maternel par des pro et prébiotiques. Il est possible de faire des tests sanguins pour vérifier la bonne acquisition du statut immunitaire. Mais l’observation de la vitalité du poulain est tout aussi importante. Elle permet de détecter des anomalies néo-natales comme des coliques liées à la non évacuation du méconium [3].

 

Quels risques pour la poulinière en post-poulinage ?

Jument poulinière poulain

Les juments doivent elles aussi être surveillées afin d’appréhender d’éventuels complications. Il est fondamental de fournir des rations équilibrées aux juments en début de lactation. La production de lait entraîne une évolution des besoins énergétiques, protéiques, vitaminiques ainsi qu’en minéraux et en oligo-éléments. Les risques d’une ration mal équilibrée sont une production laitière insuffisante, l'ostéoporose, la baisse de l’immunité…

De la même manière que le poulain, il est intéressant d’observer la jument. Les mamelles peuvent par exemple développer des mammites qui empêcheraient une production de lait suffisante pour  le foal. La délivrance totale (évacuation de l’ensemble des matrices placentaires) doit être faite dans les 3 heures suivant le poulinage. Dans le cas contraire, des problèmes de métrites peuvent apparaître. Ils sont synonymes d’une mauvaise involution utérine et peuvent se compliquer en endotoxémie, en septicémie ou en fourbure.
 

[1] Colostrum : il s’agit du premier lait de la jument. Cette sécrétion lactée se caractérise par une quantité très importante d’immunoglobulines (IG).
[2] Immunoglobulines : elles font partie intégrante du système immunitaire. Elles interviennent dans le contrôle des agents pathogènes pour éviter le développement des maladies.
[3] Premiers crottins du foal.

 

La réussite du poulinage et les premiers jours de la vie du foal sont des évènements qui se préparent. Asséchants, compléments alimentaires doivent être adaptés pour tenir compte des principales problématiques qui concernent la poulinière et le poulain à cette période. Retrouvez tous les produits de la gamme PASKACHEVAL chez votre distributeur le plus proche.

 

A découvrir

PASKABREEDING Granulés
Aliment minéral polyvitaminé pour les chevaux en période de reproduction ou croissance
  • PACK POULAIN
    Le pack pour l'immunité et la vitalité du foal
  • PASKA'IMUFLOR
    Seringue de colostrum et pré-biotique
  • PASKATONIC 912
    Seringue multi-vitaminée pour poulains